Le but de ce forum 100 % filles est d'être un espace d'échanges entre filles de tout âge.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Coeur lourd ? Contre-coup ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alys
Petite dame


Messages : 888
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Dim 22 Mai - 18:41

Coucou les filles. ♥

Demain après-midi j'ai rendez-vous chez le médecin pour lui montrer mes résultats de prise de sang, et pouvoir discuter de ça avec lui. Le 31 j'ai rdv chez le cardio aussi. Mon problème c'est qu'en ce moment j'ai l'impression de ne pas réussir à respirer "à fond". Je ressens souvent l'envie de prendre une grande inspiration, mais je n'y arrive pas, ça bloque au niveau de mon thorax (surtout le plexus solaire, j'ai l'impression). Parfois, même bâiller devient impossible, et c'est là que ça commence à m'inquiéter. Pour couronner le tout, j'ai envie de rien si ce n'est que de rester au lit à fixer le plafond. Manger j'ai l'impression que c'est un effort épuisant pour moi. Sortir c'est une source d'angoisse parce que "on sait jamais si je fais une crise d'angoisse"... Pareil pour la douche (mais j'vous rassure, j'me lave quand même hein ! ^^). J'ai parfois des douleurs au niveau des omoplates, de la tachycardie aussi... bref, en gros j'ai l'impression de ressentir tous les symptômes qu'a eu mon frère avant son décès, et ça me rend dingue. J'ai peur de mourir, peur qu'il arrive quelque chose à un membre de ma famille.. peur de l'avenir.

Mon médecin m'a prescrit du Xanax 0,25mg et je prends aussi de l'homéopathie (de la Valérianne, de la Mélisse et de la Passiflore. Des plantes réputées pour diminuer l'anxiété). Pour ce qui est du Xanax, je sais pas vraiment si ça fait effet... Disons que même si ça détend sans doute mes muscles, ça m'empêche pas d'avoir les pensées qui reviennent, et donc d'avoir des crises d'angoisse. Et puis, avec tout ce que j'ai entendu à propos de la dépendance, ça me rassure pas trop. Je préfèrerais largement me soigner UNIQUEMENT aux plantes.

En général, la sensation d'oppression part lorsque je finis par craquer et pleurer, mais en ce moment en l'occurrence, j'ai le sentiment que ça ne pourra pas partir... J'ai peur d'être triste toute ma vie, de pas réussir à remonter la pente. Et puis il y a ma mère. Ma mère qui essaie de s'accrocher, mais qui a parfois des paroles dures à propos de la vie (à cause de son chagrin)...

Je sais pas comment faire. J'ai hâte d'être demain pour discuter avec mon médecin, mais honnêtement j'ai l'impression que ça servira à rien, et j'ai même peur (parce que j'ai 2-3 trucs dans la prise de sang qui sont trop haut...). J'ai envie d'en parler, mais en même temps j'ai l'impression que ça sert à rien, que ça me fatigue.. Tout se mélange un peu dans ma tête en fait, et le peu d'amis que j'ai ne peuvent pas me comprendre, ne sont pas présents comme je le voudrais.

Est-ce qu'un médicament plus fort m'aiderait ? Pour le moment je ne souhaite pas voir de psy, parce que j'ai déjà des examens à faire du coup niveau sous c'est pas génial, et puis je ne me sens pas prête à raconter ma vie à un(e) inconnu(e)...

Est-ce qu'on peut mourir de chagrin ? Est-ce que pleurer va m'aider ? Est-ce qu'on va réussir à passer le cap, à vivre avec ? Tant de questions dans ma tête... J'avais besoin d'en parler. Merci infiniment de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinour
Modératrice


Messages : 3934
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 22
Localisation : 79

MessageSujet: Re: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Dim 22 Mai - 21:29

Sincèrement, tu gardes trop de choses en toi. En parler te fera du bien. Malheureusement, tu ne veux pas aller voir un psy. Les médicaments c'est bien, mais ça n'enlèvera pas ce que tu gardes en toi. N'oublies pas que les émotions peuvent énormément jouer sur les soucis de santé physique.
Ce sentiment d'oppression, c'est le "trop-plein" que tu gardes en toi. Ce qui te causes aussi des crises d'angoisses. Ce sentiment de ne pouvoir respirer à fond. Je suis sûr que pour la plupart des symptômes que tu as, la moitié est sans doute dû à tes simples émotions...
Tu devrais parler vraiment à cœur ouvert à ton médecin, il comprendra bien mieux la situation, et au lieu de te redonner des médocs "pour rien", te guidera peut être mieux vers un suivi psychologique, ou autre Smile

_________________
Membre depuis le 21 novembre 2012


https://youtu.be/iy4mXZN1Zzk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantine
Comtesse


Messages : 8484
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Dim 22 Mai - 23:24

@Alys a écrit:
en gros j'ai l'impression de ressentir tous les symptômes qu'a eu mon frère avant son décès

[...] Pour ce qui est du Xanax, je sais pas vraiment si ça fait effet... Disons que même si ça détend sans doute mes muscles, ça m'empêche pas d'avoir les pensées qui reviennent, et donc d'avoir des crises d'angoisse. Et puis, avec tout ce que j'ai entendu à propos de la dépendance, ça me rassure pas trop. Je préfèrerais largement me soigner UNIQUEMENT aux plantes.

J'ai peur d'être triste toute ma vie, de pas réussir à remonter la pente

[...]et j'ai même peur (parce que j'ai 2-3 trucs dans la prise de sang qui sont trop haut...).

Est-ce qu'on peut mourir de chagrin ? Est-ce que pleurer va m'aider ? Est-ce qu'on va réussir à passer le cap, à vivre avec ? Tant de questions dans ma tête... J'avais besoin d'en parler. Merci infiniment de m'avoir lu.

Tu sais Alys, quand je te lis, ça me fait penser à un début d'hypocondrie, ou au moins à des "symptômes" d'un hypocondriaque... Je ne suis ni psy, ni légitime de poser un diagnostique là-dessus, d'ailleurs ce n'est pas le but. Mais je rejoins Alinour pour dire que la majeur partie du problème n'est pas dans ton corps, mais dans ta tête. Ton corps lui, ne fait que réagir au stress et à l'anxiété intense que tes pensées lui imposent. Je pense franchement qu'on minimise bien trop souvent l'état d'esprit générale d'une personne dans un diagnostique médical. L'impression que ça me donne dans ton cas, c'est le malade imaginaire : tu as vécu un traumatisme, qui te met une pression phénoménale, et dont tu simules sans arrêt les symptômes, sans le faire exprès évidement ! Mais à force de cogiter, et de générer toujours ces images dans ta tête, elles prennent de l'ampleur, et se transpose dans ta réalité : tu te sens malade, pas bien, avec du mal a respirer, et c'est le cercle vicieux qui s'instaure car en toute bonne foie, tu n'inventes pas tes maux, puisque tu les créer !

Je pense que si tu ne veux prendre que des plantes pour médocs, alors fais-le et suis cette voix à 100%. Malheureusement vu ton état d'esprit et ta situation, je pense que tu peux être sujette aux dépendances (là on parle médicament, mais je pense de façon générale, ça se ressent et tu l'as sous-entendu à plusieurs reprises ici, dans divers messages). Ce n'est pas un mal en soit, c'est justement bien de le savoir et de se prévenir de ça. Si tu ne peux pas te payer de psy, essayes autre chose, mais comme tu l'avais écris dans la benne à message, il FAUT que tu te tires pas le haut, qu'il s'agisse de toi ou de tes amis. Et comme en état de déprime, il nous est plus difficile d'entendre les autres, commence par te raisonner seule, en 1er. Certes tu auras besoin d'aide, certes il te faut du soutiens, mais c'est toi qui détiens la plus grosse part pour t'en sortir.

Je crois l'avoir déjà écrit, mais aller bien c'est un choix. NON tu ne seras pas malheureuse toute ta vie, et heureusement, mais à condition de DÉCIDER de faire autrement. C'est le plus dur a comprendre : on peut être bien dans sa vie, même en subissant beaucoup de malheur, tout dépend comment ont réagit face à ceux-là ! Y'a la fuite, la résistance, la résignation, le lâcher prise, le rire, la dédramatisation, la philosophie... Un mélange de plein de choses qu'on expérimente tous tôt ou tard : essayes de prendre du recul sur les choses et de te poser de nouvelles questions, les bonnes questions, et... Choisis la réponse que tu veux écrire ! (c'est à dire, pas "Est-ce que je vais aller mieux un jour ?" mais "J'irais mieux un jour et je vais m'y mettre aujourd'hui", pas "Est-ce que j'ai la même chose que mon frère ?" mais "Mon frère a eu ça, moi je suis une autre personne, je ne suis pas fatalement rattachée à sa condition et rien ne prouve que j'ai la même chose"...)

Pour ce qui est des amis qui ne sont pas assez présents... Ça arrive, oui. Ils sont imparfaits, mais essaye de voir malgré tout ce qu'ils peuvent te donner de positif et de ne retenir que ça, en attendant d'aller mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Lady


Messages : 4404
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Dim 22 Mai - 23:57

Wow Fantine... Tu as tout dit, d'une façon bien meilleure que j'aurais pu le faire !
J'ai rien de plus à ajouter, bon courage à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinour
Modératrice


Messages : 3934
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 22
Localisation : 79

MessageSujet: Re: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Lun 23 Mai - 15:34

@Fantine a envoyé du lourd ... ♥

_________________
Membre depuis le 21 novembre 2012


https://youtu.be/iy4mXZN1Zzk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alys
Petite dame


Messages : 888
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Lun 23 Mai - 17:58

Merci énormément pour vos réponses les filles, ça m'a fait du bien de vous lire. Et mille merci à toi Fantine, car, comme dit plus haut, tu as envoyé du lourd ! ^^
J'ai été chez le médecin il y a une petite heure, il a vérifié ma prise de sang, ma tension (12,5) et mon pouls, apparemment tout est ok. Il m'a prescrit une autre prise de sang à faire en octobre, au niveau du TSH (truc de thyroïde), mais sinon apparemment c'est ok. Il m'a également dit que c'est un travail sur moi que j'ai à faire, mais ça je le sais. Le plus dur, c'est l'acceptation. ♥

Le seul truc qui me titille, c'est que j'ai une vitesse de sédimentation, ainsi qu'un gamma glutamyl plus élevés, et d'après ce que j'ai pu lire c'est souvent lié à une inflammation.. Mais bon, lui a dit que ce n'était rien et que le stress intense pouvait faire augmenter beaucoup de taux, donc je lui fais confiance. J'vais refaire surface, prendre mon courage à deux mains et avancer, pour moi mais aussi pour mes parents, et puis pour vous parce que je vous aime bien, mine de rien !! :p

Encore merci les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liloup64
Lady


Messages : 2047
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 16
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Lun 23 Mai - 19:39

Pour la thyroïde, est ce que tu te sens très fatiguée, tu t'endors en cours, constipation, froid extrême, prise de poids? Ce sont les symptômes les plus courant.
Tu est très courageuse, et c'est remarquable. Je suis d'accord avec tout ce qu'on dit les filles. Je te souhaite tout le courage possible à voir et ta famille. Reviens nous parler si tu en ressens le besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinour
Modératrice


Messages : 3934
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 22
Localisation : 79

MessageSujet: Re: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Lun 23 Mai - 20:24

Fais confiance à ton médecin Smile
Il ne te reste plus qu'à commencer ce travail sur toi même, et nous serons toutes là pour t'épauler ♥

_________________
Membre depuis le 21 novembre 2012


https://youtu.be/iy4mXZN1Zzk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coeur lourd ? Contre-coup ?    Aujourd'hui à 5:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Coeur lourd ? Contre-coup ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
So-Pretty 2.0 :: So Sexy :: Santé-
Sauter vers: