Le but de ce forum 100 % filles est d'être un espace d'échanges entre filles de tout âge.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asylia
Baronne


Messages : 9428
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 16
Localisation : Rives du Styx

MessageSujet: Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"   Dim 24 Avr - 18:19

Hey les filles !

Comme certaines le savent, je suis quelqu'un qui bosse énormément. En seconde l'année dernière, je ne faisais RIEN (mis à part dormir en cours) et en rentrant chez moi, je jouais à l'ordi. J'ai complètement raté mon année et ai frôlé le redoublement. Malgré tout mes "facilités" m'ont permis de passer sans trop forcer.
Je me destinais depuis toujours à une 1èreS. Haïssant les maths et la physique en seconde, j'ai changé d'avis et ai visé une STI2D AC. Mes 6 de moyenne annuelle en maths m'ont dit non.
J'ai atterri en 1èreL, pistonnée par ma prof d'anglais. J'étais un peu réticente au départ, mais après deux semaines de cours, je me suis rendue compte que c'était CETTE filière qui me plaisait. Que j'aimais ça et que je m'y sentais bien. Mais vu le niveau de difficulté (qu'en général on évalue mal d'ailleurs) je me suis mise à travailler activement dès le début de l'année : révisions intensives, fiches, quizz, mini-interrogations avec des amis, etc, mais toujours par plaisir et sans forcer (quand je suis fatiguée ou si j'ai envie de faire autre chose, j'arrête). Je m'en sors depuis le début de l'année avec une moyenne entre 12 et 14, ce qui est pas trop mal à mes yeux, même si j'aimerais avoir des résultats plus concluants au vu de la dose de travail que j'y mets.
Quand j'entends "dose de travail", c'est quelque chose d'assez violent. C'est à dire que CHAQUE heure de perm de mon emploi du temps est réservée au CDI ou à la salle d'étude pour travailler (j'ai plus ou moins 15h de perm par semaine, sans compter les 4h du mercredi après-midi, je reste de temps en temps au lieu de rentrer chez moi) et 21h30-minuit en semaine, et 22h-02h en week-end/vacances. Ça peut pousser jusqu'à 4 heures. C'est certes un rythme de vie étrange pour certains, malsain pour d'autres, je bosse comme ça purement par choix, et jamais jusqu'à épuisement, quand j'en ai marre j'arrête et c'est tout. Je sais que je n'ai besoin que de 5/6 heures de sommeil par nuit, donc ce n'est pas un problème, je les ai à chaque fois. Je ne me plains pas de travailler, au contraire j'aime ça, je prends un certain plaisir à préparer mes fiches et apprendre de nouvelles choses. Et ça a porté ses fruits jusqu'à aujourd'hui.

C'est à dire que j'ai craqué. Que je bossais tellement que sans m'en rendre compte, ça tirait discrètement sur une corde. Jusqu'à ce que la corde casse. C'est arrivé soudainement lundi soir. J'étais encore dans mes révisions parce que j'avais le bac blanc de français le lendemain. Et ça m'a clairement énervée, sans savoir pourquoi. Ma mère est arrivée, j'ai jeté mon cahier par terre et j'ai pleuré, pleuré, pleuré. J'ai dit à ma mère à quel point tout me soûlait, les cours, moi, les révisions, les bacs blancs, les épreuves. Elle m'a fait comprendre que je me mettais trop la pression. Je lui ai expliqué que j'avais besoin de ça, que je voulais réussir. J'ai une forte tendance à toujours être en quête de perfection donc oui, me taper un 11.5/20 à une question de corpus alors que j'y ai passé cinq heures, oui, ça me donne des envies de meurtre et ça m'oblige inconsciemment à bosser trois fois plus.
Et du mardi au jeudi je me suis obligée à me traîner en cours malgré mon envie de rester chez moi pour me calmer. Et le vendredi : bac blanc de sciences. Encore une fois le jeudi soir, coup de stress, révisions de dingue, encore une fois ma mère arrive et je me mets à pleurer. Énervement.

Et ensuite, le vendredi matin, ça s'est corsé. À la vue du lycée, j'ai commencé à avoir mal au ventre. Je n'ai adressé la parole à personne, j'ai pleuré en cours, sans trop de raison. J'ai fait deux crises d'angoisse en deux heures, dont une pendant l'épreuve. Super.
Je suis rentrée chez moi deux heures plus tôt parce que j'étais vraiment trop mal. Et tout le week-end j'ai ressassé, à la recherche d'une motivation disparue et un moral plus bas que terre, sans réussir à le remonter. 
Et là, dimanche soir, je me rends compte que je ne suis pas reposée, au contraire, je me sens stressée, nerveuse, fatiguée alors que j'ai beaucoup dormi. Je me mets à avoir une peur bleue de retourner en cours. Pas envie, vraiment, ni envie de revoir les gens de ma classe (contre qui je n'ai rien, sauf peut-être leur manque de maturité...) ni les profs, mais surtout je ne veux pas retrouver le lycée car je suis baignée dans un environnement destiné au travail alors que j'ai juste envie de me reposer, de me calmer et de laisser un peu tomber les leçons diverses et les devoirs...
On me dit, "au moins cette semaine, ne bosse pas, essaye de ne rien faire et de prendre du temps pour toi". Oui je veux bien, mais je me connais. Si je ne fais rien cette semaine, je vais travailler deux fois plus la semaine suivante pour rattraper mon retard. Donc c'est pas la peine.

Je pense clairement que c'est là le burn-out auquel tout le monde me destinait. Je ne sais pas quoi faire, j'ai perdu toute motivation et surtout la certaine "passion" que j'avais pour mes études. Quand je pense que je me destinais à une prépa après le bac, je me dis que si je n'arrive déjà pas à tenir le coup en 1ère, ce n'est pas pour moi ! Je perds du coup toute confiance en moi, et je m'en veux...

Je ne sais plus quoi faire, je suis perdue et j'en viens même à douter de ma place en 1ère...

Désolée du pavé... Quelles aides ou solutions pouvez-vous me proposer ?
Merci à vous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leternellealiennee.eklablog.com/
Coming to the tree
Recrue timide


Messages : 456
Date d'inscription : 02/07/2015
Age : 18
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"   Dim 24 Avr - 19:52

Bienvenue dans le royaume du Jaipeurjaipasenviedalleraulycée !
Le premier truc qui m'est venu en te lisant, c'est que sincèrement je pense que (et tu l'as dit toi-même) si tu n'arrives pas à suivre ce rythme, en prépa ça va pas le faire du tout. Mais aussi je pense qu'au lycée on n'est pas censé travailler autant. Donc oui tu te mets trop la pression, ça c'est sûr, mais après c'est peut-être ta manière de te "rassurer" par rapport aux cours, je sais pas. Par exemple moi, il faut toujours que je travaille, même quand je ne comprends rien et que je sais que c'est peine perdue, il faut que je fasse un truc, n'importe quoi, sinon j'ai l'impression d'être en train d'échouer avant même d'avoir entrepris quoi que ce soit. C'est peut-être aussi ton cas, je sais pas.
En tout cas pour moi, tu n'as pas à douter de ta place en première pour ça. Ce n'est certainement pas parce que tu as craqué une fois (ce qui d'ailleurs est tout à fait normal je pense -j'insiste là-dessus) que ça fait de toi quelqu'un qui ne mérite pas sa place dans sa classe, dans sa filière. En plus du peu que je te connaisse, je trouve que la L est parfaitement faite pour toi, d'ailleurs j'ai toujours cru que c'était ton premier choix. Et je te trouve très intelligente, enfin pour moi non, hors de question que tu doutes de ta place ou que tu te crois stupide ou autre.

Donc, ce que je peux te proposer c'est pas grand chose, mais je vais te dire comment moi je gère ça quand ça m'arrive. Je m'oblige à déconnecter du monde des cours, c'est-à-dire que je vais m'obliger à regarder un bon film avec du thé, par exemple, ou me poser et faire un truc qui m'apaise, genre simplement aller sur mon toit et regarder le monde de haut. C'est d'ailleurs ça que je fais le plus souvent, vraiment. Quand j'en peux vraiment plus, je m'échappe quoi. Et mon échappatoire, c'est de voir les gens en tout petit. C'est peut-être tout bête, mais je pense qu'on a besoin d'une certaine distance quand on explose et que rien ne va plus. Tu as eu 11.5/20, ok. Qu'est-ce que tu peux y faire ? Remonter le temps ? Non. Accepter ? Oui. C'est la seule chose à faire. Vu la moyenne que t'as en +, je ne crois pas que cette note va y changer quelque chose. Essaye de ne pas te concentrer sur ce genre de détails, regarde dans quel état ça te met. C'est très compliqué de s'obliger à voir les choses de loin, quand un truc nous perturbe, mais franchement, une fois que tu y arrives, même pendant 5 minutes, qu'est-ce que ça fait du bien ! (je parle d'expérience)

Donc je suis d'accord avec le "ne fais rien toute la semaine prochaine". Tu dis que tu vas devoir rattraper donc travailler 2 fois + mais si tu fais déjà bien ton travail en cours, je ne vois pas pourquoi tu devrais rattraper quoi que ce soit. Peut-être que cette mini pause va te redonner le goût au travail. Mais là encore, une fois que tu recommenceras, vas-y molo. Oblige-toi à faire des pauses. Parce que les premières épreuves du bac approchent, donc faudrait pas non plus que tu craques juste avant, tu vois ? Fais-toi un planning au pire, je sais pas, mais les pauses sont essentielles, sinon c'est sûr que tu vas exploser toutes les 2 heures.

Bon, je me suis relue et mes conseils sont un peu pourris désolée, mais moi-même j'ai toujours pas réussi à m'aider sur ce soucis, donc désolée si je t'aide pas non plus, en tout cas j'ai essayé. Voilà voilà

PS : pour en revenir à la prépa, je ne voulais pas dire que tu ne tiendrais pas, je voulais dire que tu devrais "préserver" on va dire, cette méthode de travail intensif pour quand la prépa arrivera justement, sinon tu vas être dégoûtée avant même d'y être allée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinour
Modératrice


Messages : 3937
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 22
Localisation : 79

MessageSujet: Re: Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"   Dim 24 Avr - 20:05

@Coming to the tree, à tout dit Smile

_________________
Membre depuis le 21 novembre 2012


https://youtu.be/iy4mXZN1Zzk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asylia
Baronne


Messages : 9428
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 16
Localisation : Rives du Styx

MessageSujet: Re: Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"   Dim 24 Avr - 20:35

@Coming to the tree a écrit:
Bienvenue dans le royaume du Jaipeurjaipasenviedalleraulycée !
Le premier truc qui m'est venu en te lisant, c'est que sincèrement je pense que (et tu l'as dit toi-même) si tu n'arrives pas à suivre ce rythme, en prépa ça va pas le faire du tout. Mais aussi je pense qu'au lycée on n'est pas censé travailler autant. Donc oui tu te mets trop la pression, ça c'est sûr, mais après c'est peut-être ta manière de te "rassurer" par rapport aux cours, je sais pas. Par exemple moi, il faut toujours que je travaille, même quand je ne comprends rien et que je sais que c'est peine perdue, il faut que je fasse un truc, n'importe quoi, sinon j'ai l'impression d'être en train d'échouer avant même d'avoir entrepris quoi que ce soit. C'est peut-être aussi ton cas, je sais pas.
En tout cas pour moi, tu n'as pas à douter de ta place en première pour ça. Ce n'est certainement pas parce que tu as craqué une fois (ce qui d'ailleurs est tout à fait normal je pense -j'insiste là-dessus) que ça fait de toi quelqu'un qui ne mérite pas sa place dans sa classe, dans sa filière. En plus du peu que je te connaisse, je trouve que la L est parfaitement faite pour toi, d'ailleurs j'ai toujours cru que c'était ton premier choix. Et je te trouve très intelligente, enfin pour moi non, hors de question que tu doutes de ta place ou que tu te crois stupide ou autre.

Donc, ce que je peux te proposer c'est pas grand chose, mais je vais te dire comment moi je gère ça quand ça m'arrive. Je m'oblige à déconnecter du monde des cours, c'est-à-dire que je vais m'obliger à regarder un bon film avec du thé, par exemple, ou me poser et faire un truc qui m'apaise, genre simplement aller sur mon toit et regarder le monde de haut. C'est d'ailleurs ça que je fais le plus souvent, vraiment. Quand j'en peux vraiment plus, je m'échappe quoi. Et mon échappatoire, c'est de voir les gens en tout petit. C'est peut-être tout bête, mais je pense qu'on a besoin d'une certaine distance quand on explose et que rien ne va plus. Tu as eu 11.5/20, ok. Qu'est-ce que tu peux y faire ? Remonter le temps ? Non. Accepter ? Oui. C'est la seule chose à faire. Vu la moyenne que t'as en +, je ne crois pas que cette note va y changer quelque chose. Essaye de ne pas te concentrer sur ce genre de détails, regarde dans quel état ça te met. C'est très compliqué de s'obliger à voir les choses de loin, quand un truc nous perturbe, mais franchement, une fois que tu y arrives, même pendant 5 minutes, qu'est-ce que ça fait du bien ! (je parle d'expérience)

Donc je suis d'accord avec le "ne fais rien toute la semaine prochaine". Tu dis que tu vas devoir rattraper donc travailler 2 fois + mais si tu fais déjà bien ton travail en cours, je ne vois pas pourquoi tu devrais rattraper quoi que ce soit. Peut-être que cette mini pause va te redonner le goût au travail. Mais là encore, une fois que tu recommenceras, vas-y molo. Oblige-toi à faire des pauses. Parce que les premières épreuves du bac approchent, donc faudrait pas non plus que tu craques juste avant, tu vois ? Fais-toi un planning au pire, je sais pas, mais les pauses sont essentielles, sinon c'est sûr que tu vas exploser toutes les 2 heures.

Bon, je me suis relue et mes conseils sont un peu pourris désolée, mais moi-même j'ai toujours pas réussi à m'aider sur ce soucis, donc désolée si je t'aide pas non plus, en tout cas j'ai essayé. Voilà voilà

PS : pour en revenir à la prépa, je ne voulais pas dire que tu ne tiendrais pas, je voulais dire que tu devrais "préserver" on va dire, cette méthode de travail intensif pour quand la prépa arrivera justement, sinon tu vas être dégoûtée avant même d'y être allée

Merciiii pour tous tes conseils ! Je vais essayer de faire l'effort de ne rien faire, pour tenir le coup, et trouver de quoi me changer les idées ^^
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leternellealiennee.eklablog.com/
Coming to the tree
Recrue timide


Messages : 456
Date d'inscription : 02/07/2015
Age : 18
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"   Lun 25 Avr - 12:32

Je t'en prie (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"   Mer 4 Mai - 19:47

J'arrive un peu tard faut pas te détruire pour un bac.

J'ai une petite question tu veux faire quoi comme métier qui demande d'aller en prépa ? Ce n'est pas pour te faire peur mais (de tout façon tu le sais que c'est dur la prépa) il y a 2 filles dans ma classe qui ont fait un semestre de prépa et elle ont pas réussi pourtant elles sont bosseuses elles sont passées direct en fac de lettres modernes et ici elles ont minimum 16 de moyenne chaque semestre (énorme en fac). Je trouve que tes horaires sont intenables et il te faut au moins 7-8h de sommeil par nuit en ce moment pour te reposer !


Dernière édition par Bubbly le Sam 4 Juin - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alinour
Modératrice


Messages : 3937
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 22
Localisation : 79

MessageSujet: Re: Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"   Mer 4 Mai - 20:07

Bubbly a écrit:
J'arrive un peu tard (désolée de l'absence) mais j'ai trouvé ça triste donc je peux pas m'empêcher de te répondre. J'ai fais un bac L et je suis en licence 2 de lettres et le piège de cette filière c'est qu'on a beaucoup de temps libre normalement consacré à la lecture des œuvres ! Du coup on a l'impression de pas faire grand chose alors on bosse sauf qu'au lycée tu es censée travailler seulement 1h30 à 2h par soir pas plus !!! Pour te donner une idée à la fac je travaille entre 2 et 4h par soir sauf si j'ai pas envie mais le week end je travaille entre 4 et 6h. Dernièrement pour les partiels j'ai bossé pendant 8h sur une seule matière (sachant que j'avais 5 matières et je ne compte pas les contrôles continus). Faut pas te détruire pour un bac.

J'ai une petite question tu veux faire quoi comme métier qui demande d'aller en prépa ? Ce n'est pas pour te faire peur mais (de tout façon tu le sais que c'est dur la prépa) il y a 2 filles dans ma classe qui ont fait un semestre de prépa et elle ont pas réussi pourtant elles sont bosseuses elles sont passées direct en fac de lettres modernes et ici elles ont minimum 16 de moyenne chaque semestre (énorme en fac). Je trouve que tes horaires sont intenables et il te faut au moins 7-8h de sommeil par nuit en ce moment pour te reposer !

+1. C'est qu'un bac. Faut pas se mettre autant la pression, c'est le risque pour ne pas l'avoir du tout. T'auras bien d'autres diplômes plus dur et plus important à passer dans ta vie Smile

_________________
Membre depuis le 21 novembre 2012


https://youtu.be/iy4mXZN1Zzk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"   Aujourd'hui à 23:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Ras-le-bol, angoisse, "burn-out"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
So-Pretty 2.0 :: So Work :: Divers-
Sauter vers: