Le but de ce forum 100 % filles est d'être un espace d'échanges entre filles de tout âge.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perdue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SmileAgain
Nouvelle


Messages : 76
Date d'inscription : 22/07/2015
Age : 17
Localisation : At the black parade.

MessageSujet: Perdue.   Dim 31 Jan - 15:32

Hey !

Tout d'abord je tiens à m'excuser d'arriver comme une fleur sur le forum alors que ça fait des mois que je suis absente, et m'excuser de vous déballer mes problèmes comme ça.
J'ai mis mon topic dans cette rubrique parce que ça a commencé à cause d'un garçon, mais depuis ça a pris plus d'ampleur, bref vous verrez bien en lisant...

Pour résumer les choses, j'ai été dans une relation à distance pendant un an et demi, avant d'apprendre en mai dernier qu'il se foutait de moi, parlait dans mon dos et draguait d'autres filles. Ca faisait déjà un bon mois qu'on se prenait la tête pour rien. J'ai au passage perdu ma meilleure amie qui est sa cousine...
J'avais un ami qui était là pour moi à cette période là, et ça m'a fait du bien, on parlait beaucoup, on passait du temps ensemble. Ca faisait un an que je le connaissais et ça avait toujours été un peu ambigu entre nous, on se plaisait sans aller plus loin, oui j'étais fidèle. Au bout d'un mois et demi, il m'a embrassé et moi j'étais aux anges. Il me rendait heureuse, j'oubliais tout ce que mon ex et ma meilleure amie m'avaient balancé à la gueule. Il comprenait pas forcément ce qu'il se passait dans ma tête mais je m'en moquais, j'étais bien et c'était le principal. Et puis au bout de presque deux mois, j'ai appris à travers une amie que nous n'étions plus ensemble. Son prétexte ? Il m'aimait toujours mais partait en formation pendant un an et on ne pourrait pas se voir, mais il ne sortirait avec personne d'autre. Je l'ai mal vécu, je me disais que j'attendrai un an qu'il revienne. Jusqu'à ce que j'apprenne une semaine après qu'il avait une copine.
Tout l'été j'ai pas été bien. Ce que j'appelais mes « crises » ont empiré. Je me mettais à pleurer sans raison, n'importe quand et n'importe où, ou alors être en colère et vouloir frapper le plus fort possible dans quelque chose. Je me suis dit que ça passerait, ça durerait quelques mois et je passerai autre chose avec la reprise du lycée, retrouver mes amis et tout. Une amie très proche a fini par menacer d'en parler à ma mère si ça ne s'arrangeait pas. A la rentrée ça n'allait pas mieux, mais j'ai rencontré un groupe d'amis, avec qui je passe mes journées, et un copain. Les choses se sont un peu améliorées au fur et à mesure, même si les « crises » étaient toujours là de temps en temps. J'ai arrêté d'en parler, de peur qu'on me considère comme la folle, la faible ou la dépressive. Et puis depuis quelques semaines ça recommence. Je supporte plus rien, je m'enferme dans ma chambre, la plupart de mes potes m'énervent et j'ai envie de hurler à certains moments, je supporte plus l'affection de mon copain et j'ai constamment envie de lui dire de me lâcher. Je me déteste, je me rabaisse tout le temps sans réussir à me raisonner, chaque fois que mes notes dépassent pas les 15-16 je me sens nulle. Je me supporte plus et je sais même pas comment les gens autour de moi arrivent à me supporter, j'ai l'impression d'être vraiment méchante avec eux, mais en même temps je m'en fous de tout maintenant.

Enfin voilà, je vous déballe tout maintenant mais je sais vraiment plus quoi faire. Depuis le mois d'avril je suis comme ça. Je me renferme et ça plaît pas à mes amis, ça me plaît pas vraiment non plus. Merci à celles qui ont lu ce pavé, et à celles qui me répondront.
Bye ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantine
Comtesse


Messages : 8484
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Perdue.   Dim 31 Jan - 23:42

Wahou... Tu as bien fais de venir ici, tu avais besoin de décharger tout ça. Malheureusement je ne sais pas si je vais pouvoir t'aider car j'ai aucun conseils concret à te donner. Ce sentiment que tu décris, ces réactions extrêmes et incontrôlées de te renfermer, je pense que c'est "normal", enfin en quelque sorte. Je sais que j'ai déjà ressenti ça même si c'est désormais loin derrière moi, pas du tout pour les mêmes raisons que toi par contre, mais j'adoptais ce même comportement : envie d'envoyer boulet tout le monde, tout le monde qui te saoule, les crises d'hystérie et de colère, les pleures à un moment qui n'a rien a voir... Et puis surtout, cette haine envers toi-même, le fait de se détester, c'est très fort, ce n'est pas a ignorer !

Comme je le disais j'ai pas de conseils, car pour ma part mes "crises" ont disparu avec le temps. J'ai jamais trop compris à quoi c'était du, mais je soupçonne très fortement les hormones d'y être pour quelques chose. Ces états d'âmes étaient présent fréquemment durant mes 15 - 18 / 19 ans, et depuis cet âge je crois pas que ça me soit ré-arrivé. Mon hypothèse est que c'est une des formes que peut prendre la "crise d'adolescence" comme on dit.

Tu es dans un contexte émotif très intense : trahison par un premier garçon avec qui tu es resté longtemps, ensuite, quasiment la même avec un deuxième. Y'a déjà de quoi se sentir mal avec cette situation vécue une fois... Adolescence ou pas, c'est une difficulté que tu as du traversée, qui existe, que tu peux pas ignorer, et comme ça t'as marqué tu gardes ces sentiments négatifs encrés en toi. Toute la rage que tu as eu auparavant, de cette histoire mais aussi peut-être tes autres problèmes, elle resurgit lors de ces crises. Tout explose d'un coup, et c'est pas gérable, donc le cercle vicieux commence : on fait ces crises parce qu'on se hait, on se hait parce qu'on fait ces crises...

Franchement je ne pense pas qu'il y ai de réelles solutions pour gérer tes crises à proprement parler, sauf en faisant des choses concrètes avec ton corps : pratiquer le yoga, voir un psychologue, se donner une hygiène de vie permettant le "self-control". Ca peut aider, mais je pense que ça fera pas tout dans ton cas !

Y'a aussi un gros manque de confiance en toi derrière tes crises à mon avis : les gens t'ont trahis. Au fond, sans même le savoir peut-être, tu culpabilises, si tu as été trahis c'est peut-être que tu es nulle ? Qu'un truc clochait chez toi ? Voir tout simplement, que tu as été trop naïve et que tu t'en veux d'avoir fais confiance ? Ce qui expliquerait ce rejet des autres. Mais comme tu rejettes les autres, tu te sens rejeté et ça ne fais qu'empirer le cercle vicieux ! Évidemment tout ce que je viens d'écrire n'est pas vrai : on est pas naïf parce qu'on s'est fait avoir sur un cas particulier. On est pas "nulle" parce que des personnes nous rejette (ça, ça arrivera tout le temps)... Mais réfléchis-y : est-ce que c'est ce genre de pensées qui te font croire que tu es une mauvaise personne ?

Je pense qu'il y a un vrai travail de réflexions à faire sur l'image que tu as de toi-même (en 1er), puis un travail de réflexions sur l'image que tu as des autres (méfiance extrême, rejet systématique même quand l'échange avec quelqu'un est positif)... Tu dis toi-même que tu ne veux pas passer pour "la folle, la faible ou la dépressive", ou la "quelque chose". Bien sur que l'image qu'on renvoi a de l'importance, mais il ne faut pas que ça prenne toute la place : un moment donné, si tu es comme ça c'est que tu es comme ça et c'est tout. A force de tout refouler, tu perds le fil de ce que tu veux vraiment pour toi et pour aller mieux. Tu es trop obnubilé par "De quoi j'ai l'air ?" et par "Les autres sont dangereux, comment je me défends ?". Les vraies questions, pour le moment c'est "Comment je me sens réellement ? Quelle est la source des mes crises ? En quoi ces crises posent problèmes très précisément, est-ce que c'est changeable ? Quels sont les moyens que j'ai ? Qu'est-ce qui peut être changé et qu'est-ce qui ne peut pas l'être aujourd'hui ?

Désolée mon texte est un peu fouillis, mais j'espère que tu auras pu y piocher des éléments pour t'aider !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octopus
Nouvelle


Messages : 49
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Perdue.   Lun 1 Fév - 0:32

Coucou !

Tu ne vis pas des choses faciles en ce moment et tu as le droit de tout déballer, de t'exprimer sur le sujet. Tu n'est pas une folle, tu es une personne a qui il est arrivé de mauvaises choses et il est tout à fait normal d'en parler.

Si j'ai bien compris, tu t'es fais trahir plusieurs fois. Le premier mec, sa cousine qui était sa meilleure amie, un autre mec... Ce n'est pas évident de se reconstruire, après une rupture on prend une claque surtout dans ce genre de situation. Est-ce de ma faute ? Qu'est-ce que j'ai fais ? Suis-je assez jolie pour plaire ? Etc. Je comprends. Même si je n'ai jamais été dans ces situations, que j'ai toujours pu sortir avec les mecs que je voulais sans me prendre de râteau... Quand on te répète que tu es moche durant toute ton enfance et adolescence... la confiance en soi, l'estime personnelle en prend un coup.

Je trouve que dans ton post, tu t'éparpilles un peu. Dans le sens où tu ne va pas bien à cause de gens qui t'ont fait du mal et tu parles par la suite de tes notes à l'école. Déjà, les notes à l'école sont "importantes" mais elles ne veulent strictement rien dire. C'est une vérification, si tu as bien appris ton cours. Rien de transcendant. Pour te dire, je suis en troisième année de fac de psycho, j'ai toujours été moyenne genre 10-11 et j'ai entendu quelques profs me dire que je ferai une bonne psy. Les notes ne font pas la qualité et encore moins l'intellect. Mais c'est vrai que quand déjà dans ta vie amoureuse ça ne va pas, que tu bosses pour avoir une très bonne note et puis finalement tu as du mal à dépasser les 15-16. Tu sais, déjà avoir ces notes c'est déjà bien. C'est pas comme si tu te tapais des mauvaises notes à tire-la-rigo. Il faut voir le bon côté des choses.

Concernant ton copain, peut-être que je me trompe, mais j'ai l'impression que tu as peur qu'il fasse comme les deux mecs que tu as connu. Qu'il te lâche pour une autre. Voire même que tu provoques la chose peut-être pour te donner raison. C'est dévalorisant à l'intérieur de savoir ce genre de choses. Après, les mecs en général vers ton âge et même vers la vingtaine ne recherchent pas vraiment à se poser. A moins qu'il soit vraiment sérieux et honnête... beaucoup sont en recherche d'expériences la plupart du temps.  J'ai également que la colère que tu exprimes envers les autres c'est surtout contre toi-même.

Ce qu'il t'es arrivé est injuste et tu as le droit d'être en colère, tu as le droit de l'exprimer car la colère fait mal, elle dévore de l'intérieur. Ces personnes t'ont fait du mal, tu as le droit d'être en mal être. Mais d'un autre côté, il ne faut pas que tu te laisses faire. Montre-toi à toi-même que tu as tort de te dévaloriser autant, qu'ils ont tort. Ton pire ennemi, ce n'est pas les autres, c'est toi-même. Et c'est pareil pour tout le monde. Tu sais quand les gens me disaient que j'étais moche etc ? Je me suis entretenue, j'ai acheté de nouveaux vêtements qui me mettent bien en valeur, j'ai changé de coupe (j'ai les cheveux longs maintenant alors que je les avaient courts), j'ai acheté de la déco pour mon appartement afin de me sentir mieux. J'ai appris à me maquiller toute seule depuis mon adolescence et je progresse depuis quelques années. Le rendu est propre, naturel etc. Un changement psychologique commence par un changement physique. Le fait de se voir jolie, de se sentir jolie est déjà un pas. Résultat, quand mes anciens camarades de classe me revoient dans la rue, certains ne me reconnaissent plus et ça se voit dans leur regard que j'étais loin d'être si moche que ça. Que je suis actuellement loin d'être moche. N'hésites pas à prendre soin de toi : manucure, faire du sport (ça aide beaucoup pour le mental).

Fantine souligne un point important : le fait d'aller voir quelqu'un. Un psychologue. Je ne te dis pas ça parce-que je fais des études en psychologie. Moi-même j'ai été consulté pour des problèmes de confiance en soi et franchement, je peux te dire que ça m'a fait énormément de bien. Après il faut juste tomber sur le thérapeute qui te convienne le mieux.

Concernant tes amis, ne te renferme pas. Je sais que c'est dur mais déjà que ça ne leur plaît pas... le pire à envisager est qu'ils te laissent tomber et tu te retrouveras dans cette spirale infernale une nouvelle fois. Seulement là, malheureusement, tu l'auras provoquée. Même si c'est dur, parle de ce que tu ressens avec tes amis. Expliquent-leur que tu te sens mal à cause de certaines choses et que tu ne veux pas les ennuyer avec tes histoires alors tu te replies sur toi-même. Si ce sont des amis, ils devraient comprendre. J'ai l'impression que tu te replies sur toi-même, que tu ne leur dit rien parce que au fond de toi, tu as peur de les perdre.

Tu dis que cela fait quelques semaines que cela recommence, que tu es en colère, que tu ne supportes plus rien. Y'a-t-il un événement qui s'est passé il y a quelques semaines qui fait que cela ai émergé ? Tu penses que tu es méchantes, l'es-tu avec tes amis ? Leur manques-tu de respect ? Es-tu blessante ? Est-ce plus une impression d'être méchante ou l'es-tu dans les actes ?

Concernant tes "crises", quand viennent-elles ? Dans la journée, le soir, la nuit ? Comment arrivent-elles ? A cause de certaines pensées ? Après l'adolescence, à une certaine période, c'est ça aussi. On est plus à fleur de peau.

Bon courage en tout cas <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SmileAgain
Nouvelle


Messages : 76
Date d'inscription : 22/07/2015
Age : 17
Localisation : At the black parade.

MessageSujet: Re: Perdue.   Lun 1 Fév - 19:16

Merci beaucoup d'avoir lu mon pavé et d'avoir pris le temps de me répondre. Je vais essayer de répondre à vos questions du coup.

Pour mes "crises", j'arrive pas à trouver une cause qui entraine ça à chaque fois. Des fois je vais très bien et d'un coup je me sens mal. Des fois ce sont des souvenirs qui reviennent ou des paroles qui m'ont blessée. J'essaie de passer outre mais c'est assez dur même si je me force à me concentrer sur ce qui se passe autour de moi pour me changer les idées. Il n'y a pas vraiment de raisons et c'est ça qui me déstabilise le plus, ça peut arriver à n'importe quel moment de la journée, que je sois avec mes amis ou seule.
Je me doute que mes amis ont chacun leurs problèmes mais quand je sens que je suis pas bien et que je les vois autour de moi rigoler et être heureux je me dis que je devrais profiter et que j'y arrive pas, et encore une fois je m'en veux.

Quand je dis que je suis méchante envers mes amis c'est pour rire, oui je sais ça a l'air bizarre. Mais ils ont l'habitude, ils le prennent pas mal. Par exemple une de mes amies les plus proches, je lui dis régulièrement qu'elle me désespère ou qu'elle est chiante, mais c'est toujours en rigolant. Mon copain aussi, je passe mon temps à lui dire qu'il est bête et on en rigole. Je fais pas ça dans le but de les blesser et ils savent, c'est juste une manière de dire "Je suis pas la petite Val toute gentille et fragile, tu m'embêteras pas", c'est une barrière que je me suis construite parce que j'étais pas comme ça avant.

Octopus, tu me dis que les notes ne sont pas si importantes que ça au final. Je suis d'accord avec toi et tout le monde me dit que je me mets trop la pression, notamment mes profs. Mais pour moi les bonnes notes sont une manière de me dire "T'es peut-être nulle pour garder les gens près de toi, mais au moins tu vaux quelque chose en cours". J'ai besoin d'avoir de bonnes notes et de réussir pour prouver (plus à moi qu'aux autres) que je vaux quelque chose.

J'ai peur que mon copain se foute de moi comme je l'ai déjà vécu. Ca fait presque 5 mois et si dans la tête de mes amis et dans la sienne c'est sérieux entre nous, ça ne l'est pas pour moi. J'ai eu beaucoup de mal à lui faire confiance et ce n'est pas encore totalement le cas parce qu'il n'a aucune idée de tout ça.

J'ai jamais eu beaucoup de confiance en moi. Je me suis reprochée beaucoup de choses, notamment ces ruptures et je continue à penser que les gens seraient mieux sans moi.

Merci beaucoup d'essayer de m'aider, vous imaginez même pas à quel point ça fait du bien de lire tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue.   Aujourd'hui à 13:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
So-Pretty 2.0 :: So Love :: Amour-
Sauter vers: