Le but de ce forum 100 % filles est d'être un espace d'échanges entre filles de tout âge.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Touche le monde"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
air
Au berceau


Messages : 154
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 16

MessageSujet: "Touche le monde"   Ven 6 Nov - 16:26

Coucou les filles, j'ai décidé de me lancer dans l'écriture... et de vous la présenter Wink Voilà, si vous pouviez me donner deux trois avis, pour améliorer ou je ne sais quoi, ce serait cool !
Je m'inspire principalement de ma vie dans cette histoire, soit je mets les éléments tels qu'ils sont dans ma vie, soit je les exagère, soit je les atténue... Bref, commençons avec ces quelques lignes, plus tard, je posterai paragraphe par paragraphe, il y aura don plus de lecture !

Touche le monde


Je marchais dans la rue, je marchais vite. Il faisait froid, de la buée sortait de ma bouche et j’étais toute emmitouflée dans mon manteau. Je ne regardais rien, je ne pensais à rien. Je pleurais malgré moi, et mes larmes semblaient devenir glace sur mes joues. J’entendais les gens marcher, le vélos rouler, les bus klaxonner. Je tournai alors la tête, vis la voiture rouge vif arriver à toute vitesse, puis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asylia
Baronne


Messages : 9428
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 16
Localisation : Rives du Styx

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Ven 6 Nov - 17:32

J'aime beaucoup mais c'est court x) Encore ! c:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leternellealiennee.eklablog.com/
air
Au berceau


Messages : 154
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 16

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Ven 6 Nov - 17:43

oh merci Smile oui c'est court, je voulais poster la suite à 17h30 mais je suis en retard x) la voilà :

Le mois de décembre était mon mois préféré. La neige, la buée sur les carreaux, les arbres morts, le froid, j’adorais l’hiver. Je partais le matin, il faisait nuit, je rentrais le soir, il faisait nuit également… Et puis, c’est la période de Noël, le Nouvel An, et donc de grosses fêtes qui ne se terminent jamais vraiment bien… Le mois de décembre était celui qui me correspondait le mieux : un peu froid de l’extérieur mais plein de chaleureuses surprises à l’intérieur.
Cependant, parmi tous les mois de décembre, un m’avait particulièrement marquée : il s’agit du mois de décembre de l’année dernière. C’était mon quatrième mois de service au Café, où je travaillais avec Simon, mon meilleur ami. Enfin, dans mon sens. Lui s’attend à un peu plus que de l’amitié de ma part, mais il sait que ça n’arrivera probablement jamais. Simon, c’est le genre de garçon tellement gentil, qui passe me chercher sur son Vespa beige tous les matins pour m’amener au travail, qui vient me voir dès que ça ne va pas, qui m’offre toutes sortes de petites attentions avec plus ou moins d’intérêt – manière pour lui de me montrer qu’il tient à moi. De mon côté, je ne peux vraiment pas me permettre de dépenser pour autre chose que ce qui est de l’ordre de ma survie : contrairement à ses parents, aussi gentils que lui, d’une famille très aisée, les miens ne m’adressent plus la parole. En effet, j’ai une vie de famille plutôt chaotique : ma mère m’a eue à 20 ans, et même si toute sa vie, elle persiste à me dire qu’elle me désirait, qu’elle voulait un enfant, je sais que c’est faux. Mon père a 20 ans de plus qu’elle et a une autre famille, à laquelle il tient plus qu’à ma mère et à moi. En effet, je ne crois pas que son rêve initial fut d’avoir une famille de 3 enfants et en plus, une fille issue d’une union extraconjugale d’un soir dont il devra payer les frais toute sa vie. En réalité, je connais mon père et il me connaît, paye une pension alimentaire minimale pour me nourrir, mais j’ai appris très tôt à vivre sans et loin de lui. Pas pour lui, il devrait payer pour ses erreurs, mais pour sa femme et ses enfants, qui ne méritent pas de me supporter ; je ne suis pour eux qu’un mauvais souvenir d’infidélité, il y a de ça une vingtaine d’années. Quant à ma mère, la raison pour laquelle elle ne me parle plus reste un peu vague dans mon esprit. En effet, elle me prévoyait un grand avenir, elle avait beaucoup économisé pour mes études et me voyait médecin, avocate, architecte, ou quelque chose qui y ressemble. Ayant eu une adolescence difficile, ayant souffert d’anorexie, ayant subi de nombreux entretiens avec tous les psychiatres de ma région, les études n’étaient pas vraiment ma priorité. J’ai arrêté le lycée en début de seconde, dès mes 16 ans. Elle m’en a alors beaucoup voulu. Elle qui, faute d’argent, n’avait jamais pu faire des études comme elle l’avait toujours imaginé, avait voulu reproduire ce rêve par-dessus le mien. Seulement, mon rêve était ancré dans moi et pour rien au monde il n’aurait changé. Je voulais (et c’est encore le cas aujourd’hui) tout connaître, tout savoir, tout découvrir. Je voulais visiter le monde entier, chaque pays un par un. Je n’aurais sûrement jamais l’occasion de le faire dans ma vie actuelle, mais encore moins si je m’étais lancée dans une série d’études interminables comme l’aurait voulu ma mère. A mes 16 ans et demi environ, nous avons procédé à mon émancipation, avec l’accord de mon père qui n’a lu aucun des documents et s’est contenté de signer ce qu’on lui demandait de signer. Il a cependant accepté de me louer un studio, et je vis dans ces 20m² encore aujourd’hui. Pour gagner ma vie, j’avais demandé un poste à la gérante de l’épicerie en bas de mon ancien chez-moi, qui me connaissait depuis ma naissance. Elle a bien évidemment accepté. Même si je gagnais vraiment peu, c’était suffisant, et j’adorais mon poste de caissière. Parler à des gens tous les jours m’a ainsi permis de vaincre ma timidité devenue presque handicapante au fur et à mesure des années. Derrière mon ordinateur, je rencontrais tellement de gens, et je créais de mini contacts avec mes clients, particulièrement avec les habitués. Il y avait notamment ce grand blond plutôt carré à lunettes rondes ; c’était Simon. Un jour, il s’était décidé à m’inviter prendre un verre au Café – il m’a avoué un peu plus tard que je lui avais tout de suite tapé dans l’œil. Nous avions discuté pendant toute une après-midi, que Michelle, la gérante de l’épicerie m’avait volontiers accordé. Et puis un jour, Michelle a déménagé et a du fermer l’épicerie. J’entamais alors mes 17 ans, et je n’avais plus de revenu. Simon, dans mon dos, s’était arrangé dans la semaine même avec le directeur du Café pour m’avoir un poste, et il avait réussi. Il m’avait appelée le lundi à 7h moins le quart pour me dire que mon service commençait le matin même. Il était euphorique ! A partir de là commençait ma vraie vie, en tant que serveuse aux coté de celui qui était devenu mon meilleur ami, avec chaque jour au fond de moi, cette crainte de croiser ma mère et de lire cette immense déception dans ses yeux, où alors de rencontrer par hasard mon père avec ses enfants et de devoir feindre l’indifférence, le considérer comme un inconnu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LisaaR♥
Jeune pousse


Messages : 693
Date d'inscription : 29/10/2015

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Ven 6 Nov - 17:54

j'aime beaucoup ! Smile Il y à du mystère et j'adore sa le mystère moi en plus l'introduction ( on va dire) que tu as mis en haut m'a beaucoup plus sa m'as intrigué et j'aime beaucoup , j'attend la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alys
Petite dame


Messages : 888
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Ven 6 Nov - 20:31

J'aime beaucoup, continues comme ça ! Very Happy (commentaire de prof je sais.. ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentine
Au berceau


Messages : 154
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 16
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Sam 7 Nov - 19:20

J'aime beaucoup, on a envie de connaître la suiiiiiite ! J'ai faim !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air
Au berceau


Messages : 154
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 16

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Dim 8 Nov - 17:51

Merci beaucoup ! Elle arrivera dans la semaine Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LisaaR♥
Jeune pousse


Messages : 693
Date d'inscription : 29/10/2015

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Dim 8 Nov - 18:02

Super j'ai hâte de lire la suite WinkWink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air
Au berceau


Messages : 154
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 16

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Jeu 12 Nov - 19:08

Voilà la suite !

Le mois de décembre de l’année dernière était donc mon préféré. Cependant, il apparaissait comme un mois normal : tous les matins, Simon me réveillais en sonnant en bas de chez moi, je m’habillas rapidement, je me maquillais et je partais. Je me prenais ma petite remarque habituelle, puis il me conduisait au Café. Arrivée là-bas, je posais mon sac et mon manteau, enfilait mon tablier noir et allait mettre les chaises et les tables correctement avant que le Café n’ouvre. Ce Café, c’était toute ma vie. C’était un endroit calme et reposant, mais très fréquenté. Le matin, je voyais principalement des personnes âgées, à midi des touristes, l’après-midi des habitués et le soir des jeunes un peu plus vieux que moi. L’ambiance était tout de même assez reposante : les murs crème avec plaintes marron glacé et les meubles en bois y jouaient beaucoup. Tous les jours, je servais les clients. J’étais la seule serveuse, il fallait donc que je fasse le plus rapidement possible tout en étant agréable et efficace. Mais combien de fois ai-je fait tomber mon plateau et brisé tout ce qu’il contenait ?
Quand je n’avais personne à servir et qu’il y avait peu de monde, je me mettais au coin du bar et j’observais les gens. C’était une sorte de jeu, je m’imaginais les vies et les identités des clients. Cela peut paraître perturbant, mais quand on est là toute la journée, il faut bien trouver une occupation ! Et puis, grâce à mon job de caissière à l’épicerie, je n’avais plus aucun problème pour parler aux gens. Je discutais souvent avec les habitués, mais il y en avait un en particulier que j’adorais. Il s’appelle Hector, il avait 88 ans la dernière fois que je l’ai vu. C’est un homme chauve et relativement grand pour son âge, quoiqu’un peu tassé, mais c’est naturel. Il a 3 filles, dont 2 sont mères. Ila 5 petits enfants, et je connais le nom et l’âge de chacun. « Un jour, je te les présenterai ! » m’avait-il dit. En effet, il me tutoie. Cela ne me dérange absolument pas, au contraire, ça me met plutôt à l’aise. Il est là depuis mon commencement, il m’a connue quand j’avais 17 ans, et, aujourd’hui, je le considère comme mon modèle. Médecin retraité, grande famille, situation financière confortable et la santé au top jusqu’à récemment. Je sais que je n’arriverai jamais à l’égaler, mais si seulement ma vie pouvait ressembler un tant soit peu à la sienne…
Bref, j’adorais discuter avec ce monsieur et c’était le seul à qui j’accordais de l’importance. Et puis un jour, un garçon, un peu plus âgé que moi probablement mais pas de beaucoup, m’a demandé de lui servir un café. Il n’était pas très grand mais assez carré des épaules et du visage. Il était blond, et il m’a semblé que ses yeux fussent marron. Il était assez attirant, en fait. J’avais l’habitude de voir des beaux garçons au Café, car comme je l’ai dit, c’était un lieu assez fréquenté. Cependant, les beaux garçons de d’habitude ne me laissait jamais de petites notes avec le pourboire. En prenant les pièces, je fis tomber un papier de la table. Il disait « place Victor Hugo demain 10h ». Je n’en revenais pas ; pas de nom, pas de numéro de téléphone, juste ce mot. Une personne censée et normale aurait eu le réflexe de jeter le papier et d’oublier dans les 10 minutes qui suivent, mais je n’avais pas envie d’être normale. Ma vie n’était pas normale, il n’y avait pas raison que je le sois. Le visage du garçon est resté dans ma tête tout le reste de l’après-midi ce jour là. Quand j’eut fini mon service, je parti directement, en disant à peine « au revoir » à Simon. Le lendemain, je me réveillai vers les 7h et j’envoyai tout de suite un message à Simon en lui disant que j’étais malade et que je ne pourrais pas venir aujourd’hui. J’ajoutai « ça m’a l’air contagieux, mieux vaut que tu ne passes pas me voir », histoire de ne pas me faire attraper. J’avais décidé de faire les choses biens : je me levai, pris un yaourt en guise de petit déjeuner et me douchai. Puis je jetai un œil à mon placard à vêtements ; il était vraiment temps que j’aille faire des magasins… Je pris un t-shirt noir de base que je rentrai dans un jean déchiré large. J’enfilais une ceinture, un blouson noir et des bottines noires, et je parti, sans oublier un coup de mascara. Quand sonnait les 10h, j’étais déjà place Victor Hugo. J’avais vraiment hâte de voir arriver mon inconnu, et de savoir ce qu’il avait à me dire. En l’attendant, j’allumais une cigarette. D’abord une, puis deux, puis trois… Je regardai l’heure : 10h34. Le minimum quand on donne rendez-vous à quelqu’un, c’est d’être à l’heure. J’étais en train de penser que peut-être qu’il s’était foutu de moi, et qu’il ne viendrait pas, quand je le vis arriver sur son vélo bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LisaaR♥
Jeune pousse


Messages : 693
Date d'inscription : 29/10/2015

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Ven 13 Nov - 16:23

J'ai hâte de voir la suite c'est prometteur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentine
Au berceau


Messages : 154
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 16
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Ven 13 Nov - 21:59

Toujours là ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Touche le monde"   Aujourd'hui à 2:01

Revenir en haut Aller en bas
 
"Touche le monde"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
So-Pretty 2.0 :: So Random :: Vos créations-
Sauter vers: