Le but de ce forum 100 % filles est d'être un espace d'échanges entre filles de tout âge.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le voyage d'une femme battue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esperluette
Recrue timide


Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 17

MessageSujet: Le voyage d'une femme battue   Lun 13 Juil - 17:42

Coucou les filles,
Bon voilà, j'ai commencé à écrire une histoire des petits chapitres.
Pour le moment j'ai une introduction, et un premier chapitre... Je verrais ce que vos commentaires donnent  pour savoir si faire une suite ne vaut la peine !
Désolée de la longueur qui parait assez longue Laughing MOI PAS SAVOIR PARLER LE FRANCAIS




Mon voyage a été long. Je devrais le haïr, oui, il a été sombre et j'ai dû survivre à un parcours périlleux. J'ai connu toutes sortes de souffrances autant moralement que physiquement. Mon chemin était semé d'épines dès le début, mais comment aurais-je pu deviner que cet inconnu allait me trahir, me blesser et m'abandonner alors que je l'aimais ? J'aurais pu changer de chemin me direz-vous, mais j'avais cette certitude que les mauvais nuages allaient se dégager pour laisser place à un rayon de soleil ... J'ai eu beau me promettre de garder espoir et confiance en moi, mais comment tenir cette promesse quand on se marie à dix-neuf ans parce que l'on croit avoir trouvé l'homme de sa vie et qu'en fait, il n'est que brute, cinglé et inhumain, oui, c'est bien le mot, inhumain ... J’ai perdu des gens que j’aimais, je les ai fait souffrir, certaines fois malgré moi d’autres fois non… Aujourd’hui, je ne peux plus revenir en arrière, pourtant qu’est-ce que je le voudrais, oui, je voudrais revenir sur mes pas et ne pas avoir fait toutes les bêtises que j’ai pu faire, ou encore avoir abandonné ma famille pour quelqu’un qui n’en valait pas la peine ! Mais il est trop tard, aujourd’hui, j’ai beau avoir un nouveau mari, une nouvelle vie, de nouveaux amis, je me sens seule, parce que les gens qui me connaissaient depuis que je suis née ne sont plus là, ils ne veulent plus me voir, plus m’entendre. Je le mérite, mais je crois que dans cette histoire, c’est moi qui ai le plus souffert, et que j’ai droit à une seconde chance… !
                                                                                                     




                                                       1.

C’était une belle journée de printemps qui s’annonçait, le ciel était d’un bleu foudroyant, aucun nuage à l’horizon, et une chaleur étouffante avait pris place dans le quartier Forest Hill à Toronto. Hayden, comme chaque matin, se réveilla à huit heures, elle alla dans la salle de bains qui était faite de marbre blanc, avec une grande douche à l’Italienne, un lavabo à trois places, en face, une étagère comportait toutes sortes de savons aux délicieux parfums tous différents les uns des autres. Après s’être douchée et habillée, elle descendit au rez de chaussé dans la cuisine, où se trouvaient ses enfants. Elle sourit en les voyant rire, son mari s’approcha d’elle et vint l’embrasser. Elle prit une tasse de café et baisa le front de ses enfants. C’était deux adorables petites créatures, très bien élevés et toujours chics dans leurs faits et gestes. Elle s’assit et regarda le journal.

-Quelque chose d’intéressant amour ?
- Non, rien, mis à part le recensement canadien de 2006 qui a été soumis, mais nous sommes déjà au courant… Tu finis vers quelle heure ce soir ?
-Vingt et une heure, c’est à toi d’aller chercher Hannah, et Kaylee.

Ils s’étaient installés dans une routine, mais contrairement à certains couples, ils en étaient heureux, et ce mode de vie leur convenait parfaitement. Après avoir déposé les enfants au collège, elle prit la grande route pour arriver à son bureau. Aujourd’hui, elle n’avait pas beaucoup de travail et allait en profiter pour avancer l’heure de son interview. Quand elle entra, elle dit bonjour à tous ses collègues qui étaient devenus au fil du temps ses amis, elle avait eu un passé très dur à supporter, tous avaient été très compréhensibles pour elle et l’avaient soutenu tout au long de son ancien divorce.

-Karine, tu voudras bien appeler la journaliste et lui dire que je suis prête à la recevoir pour son interview, dans… Disons… Vingt petites minutes.
-C’est noté madame.

Karine était tout l’inverse de Hayden. Une femme très dodue, les cheveux bruns toujours mal agencés, elle marchait comme un homme et n’avait pas de charme, il faut dire qu’elle ne faisait aucun effort pour en avoir. Alors qu’Hayden, elle, était grande, élancée, toujours très bien coiffée, généralement, elle relevait ses cheveux en chignon lâche, et portait toujours son rouge à lèvres à la perfection qui faisait ressortir ses yeux verts. Oui, c’était une belle femme, dont tous les hommes rêveraient d’avoir pour eux seuls. Elle s’installa à son bureau et se regarda dans le reflet de son téléphone. Ce matin, elle ne se trouva pas très jolie, la nuit avait été longue. Parfois, il lui arrivait de se réveiller à cause de cette peur qui l’avait suivie durant quatre longues années. Elle y repensa … Quand on toqua à la porte.

-Ah mademoiselle Greeweech, je vous attendais ! Entrez donc.
-Madame Tremblay, je suis ravie de vous voir enfin ! Bon, l’entretien risque de durer assez longtemps… répondit la journaliste.
-Dans ce cas mettez-vous à l’aise. Vous avez du café à volonté, et un bon fauteuil, ça passera vite ne vous inquiétez pas.

Hayden, malgré sa place très importante au sein de cette grosse entreprise, n’était pas du genre bigboss comme certains employeurs de la région la surnommaient. C’était une femme simple et qui n’était ni sévère envers ses employés ni caractérielle.

-Bien, nous allons commencer, je vous rappelle qui si certaines questions vous mettent mal à l’aise, vous avez le libre choix de ne pas y répondre. Je sais que cette interview vous fera remonter de tristes et douloureux souvenirs surement déjà enfouis au fond de vous… Je comprendrais donc très bien.
En réalité, ces souvenirs n’étaient toujours pas enfouies, elle souffrait de plus en plus chaque jour, mais ne le faisait jamais ressentir autour d’elle. Ni même à ses amies et encore moins à sa famille.
-Madame Tremblay, cela fait combien de temps que vous êtes la compagne du prestigieux Matthew ?
-Ça fera neuf ans la semaine prochaine
-Bien, et depuis combien de temps êtes-vous à la tête de cette entreprise ?
-Il me semble que ça fait maintenant plus de six ans.
-Il me semble que tout ça c'est grâce à votre mari ?
-Oui. Il a su remonter mon image en seulement quelques jours, quand on s’est rencontrés, j’étais perdue, je ne croyais plus en rien, je pensais que la vie était finie pour moi, je n’avais plus où vivre, plus de famille…
-Etes-vous sûre de vouloir continuer ? Nous pouvons remettre ça à plus tard…
-Non, je veux terminer cet entretien aujourd’hui ! Je veux que toutes ces femmes qui vivent la même chose que j’ai vécu sachent qu’elles peuvent s’en sortir !

Même si elle savait que ce n’était pas vrai, qu’elle allait avoir mal en racontant son histoire, elle voulait le faire, le faire pour ces femmes qui souffrent, qui croient que leur avenir est prisonnier des griffes de leurs tortionnaires, qui restent dans leur silence, parce qu’elles ont peur, parce qu’elles ne voient pas d’autres issues de secours et surtout parce que les gens les croient folles, et qu’elles en rajoutent toujours…



                                                             2.

Voilà pour le moment ... Vous en pensez quoi ? Ça vaut la peine d être poursuivi ou pas trop ?

KISSSSSSSSSSSSSSSSSSOUYE


Dernière édition par Esperluette le Lun 13 Juil - 19:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaPlume
Dame


Messages : 1001
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 17
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Lun 13 Juil - 18:46

Coucou!

J'aime bien le style d'écriture, je trouve que ça s'enchaîne vraiment bien, et que tu as le sens des détails. En revanche, il y a pas mal de fautes, et deuxième petite chose, je pense que tu en dis trop dans l'introduction, et ça casse le suspens pour la suite. Voilà ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Recrue timide


Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Lun 13 Juil - 18:54

Merci de ta réponse LaPlume, en revanche les fautes je ne vois pas trop où ... Tu pourrais m'aider ? Quand tu auras le temps bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaPlume
Dame


Messages : 1001
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 17
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Lun 13 Juil - 19:05

@Esperluette a écrit:



Mon voyage a été long. Je devrais le haïr, oui, il a été sombre et j'ai dû survivre à un parcours périlleux. J'ai connu toutes sortes de souffrances autant moralement que physiquement. Mon chemin était semé d'épines dès le début, mais comment aurais-je pu deviner que cet inconnu allait me trahir, me blesser et m'abandonner alors que je l'aimais ? J'aurais pu changer de chemin me direz-vous, mais j'avais cette certitude que les mauvais nuages allaient se dégager pour laisser place à un rayon de soleil ... J'ai eu beau me promettre de garder espoir et confiance en moi, mais comment tenir cette promesse quand on se marie à dix-neuf ans parce que l'on croit avoir trouvé l'homme de sa vie et qu'en fait, il n'est que brute, cinglé et inhumaine, oui, c'est bien le mot, inhumaine ... J’ai perdu des gens que j’aimais, je les ai fait souffrir, certaines fois malgré moi d’autres fois non… Aujourd’hui, je ne peux plus revenir en arrière, pourtant qu’est-ce que je le voudrais, oui, je voudrais revenir sur mes pas et ne pas avoir fait toutes les bêtises que j’ai pu faire, ou encore avoir abandonné ma famille pour quelqu’un qui n’en valait pas la peine ! Mais il est trop tard, aujourd’hui, j’ai beau avoir un nouveau mari, une nouvelle vie, de nouveaux amis, je me sens seule, parce que les gens qui me connaissaient depuis que je suis née ne sont plus là, ils ne veulent plus me voir, plus m’entendre. Je le mérite, mais je crois que dans cette histoire, c’est moi qui ai le plus souffert, et que j’ai droit à une seconde chance… !
                                                                                                     




                                                       1.

C’était une belle journée de printemps qui s’annonçait, le ciel était d’un bleu foudroyant, aucun nuage à l’horizon, et une chaleur étouffante avait prit place dans le quartier Forest Hill à Toronto. Hayden, comme chaque matin, se réveilla à huit heures, elle alla dans la salle de bains qui était faite de marbre blanc, avec une grande douche à l’Italienne, un lavabo à trois éviers, en face, une étagère comportait toutes sortes de savons aux délicieux parfums tous différents les uns des autres. Après s’être douchée et habillée, elle descendit au ré de chausser dans la cuisine, ou se trouvait ses enfants. Elle sourit en les voyant/ rigoler, son mari s’approcha d’elle et vint l’embrasser. Elle prit une tasse de café et baisa le front de ses enfants. C’était deux adorables petites créatures, très bien élevées et toujours chic dans leurs faits et gestes. Elle s’assit et regarda le journal.

-Quelque chose d’intéressant amour ?
- Non, rien, mis à part le recensement canadien de 2006 qui a été soumis, mais nous sommes déjà au courant… Tu finis vers quelle heure ce soir ?
-Vingt et une heure, c’est à toi d’aller chercher Hannah, et Kaylee.

Ils s’étaient installés dans une routine, mais contrairement à certains couples, ils en étaient heureux, et ce mode de vie leur convenait parfaitement. Après avoir déposé les enfants au collège, elle prit la grande route pour arriver à son bureau. Aujourd’hui, elle n’avait pas beaucoup de travail et allait en profiter pour avancer l’heure de son interview. Quand elle entra, elle dit bonjour à tous ses collègues qui étaient devenus au fil du temps ses amis, elle avait eu un passé très dur à supporter, tous avaient été très compréhensibles pour elle et l’avaient soutenu tout au long de son ancien divorce.

-Karine, tu voudras bien appeler la journaliste et lui dire que je suis prête à la recevoir pour son interview, dans… Disons… Vingt petites minutes.
-C’est noté madame.

Karine était tout l’inverse de Hayden. Une femme très dodue, les cheveux bruns toujours mal agencés, elle marchait comme un homme et n’avait pas de charme, il faut dire qu’elle ne faisait aucun effort pour en avoir. Alors qu’Hayden, elle, était grande, élancée, toujours très bien coiffée, généralement, elle relevait ses cheveux en chignon lâche, et portait toujours son rouge à lèvres à la perfection qui faisait ressortir ses yeux verts. Oui, c’était une belle femme, que tous les hommes rêveraient d’avoir pour eux seuls. Elle s’installa dans son bureau et se regarda dans le reflet de son téléphone. Ce matin, elle ne se trouvait pas très jolie, la nuit avait été longue. Parfois, il lui arrivait de se réveiller à cause de cette peur qui l’avait suivi durant quatre longues années. Elle y repensa … Quand on toqua à la porte.

-Ah mademoiselle Greeweech, je vous attendais ! Entrez donc.
-Madame Tremblay, je suis ravie de vous voir enfin ! Bon, l’entretient risque de durer assez longtemps… répondit la journaliste.
-Dans ce cas mettez-vous à l’aise. Vous avez du café à volonté, et un bon fauteuil, ça passera vite ne vous inquiétez pas.

Hayden, malgré sa place très importante au sein de cette grosse entreprise, n’était pas du genre bigboss comme certains employeurs de la région la surnommaient. C’était une femme simple et qui n’était ni sévère envers ses employés ni caractérielle.


Je n'en ai corrigé qu'une partie, aussi je ne suis pas maître en orthographe alors il se peu que je me sois trompée ou que j'en ai oublié certaines!
Après les erreurs que je trouve les plus nombreuses ne sont pas des fautes d'orthographe mais plutôt des fautes de français, des choses pas forcément bien dites Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Recrue timide


Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Lun 13 Juil - 19:29

Merci beaucoup je vais faire le reste moi même I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Recrue timide


Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Lun 13 Juil - 19:36

Voilà c'est fait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rêveuse.
Au berceau


Messages : 153
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Lun 13 Juil - 19:41

J'aime beaucoup ton histoire, je suis entièrement d'accord avec LaPlume. Siffle
Très envie de savoir la suite. In love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubis
Lady


Messages : 2898
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Lun 13 Juil - 22:23

Moi aussi, j'ai très envie de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dibouu
Lady


Messages : 4080
Date d'inscription : 09/06/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mar 14 Juil - 11:01

Moi aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Recrue timide


Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mar 14 Juil - 11:13

Merci les filles. Je vais essayer de mettre la suite ce soir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubis
Lady


Messages : 2898
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mar 14 Juil - 13:35

D'accord sa marche Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaPlume
Dame


Messages : 1001
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 17
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mar 14 Juil - 14:36

De rien, hâte de lire la suite ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Recrue timide


Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mar 14 Juil - 20:33

Voilà le chapitre 2. Ce n'est qu'un essai, je vais le retravailler dans les jours qui suivent. Si vous avez des conseils je suis partante Very Happy




                                                                   2.

                                                                                              Treize ans plus tôt …



-Franchement, je trouve ça ridicule ! Tu as tout pour être heureuse, une famille qui t’aime, des amis en qui tu peux avoir confiance et un petit ami qui serait prêt à tout pour toi… Pourquoi partir ?

Hayden venait d’avoir dix-neuf ans, ayant eu les meilleurs résultats de la région à ses examens de fin d’année, elle avait eu en récompense un voyage linguistique dans quatre pays de ses choix. Une occasion qu’elle n’avait pas hésité à saisir.

-Connors !! On en a déjà parlé, je pars, point ! Et puis tu devrais être heureux pour ta petite amie, tu sais mieux que moi que j’en ai rêvé depuis des années de ce voyage…
-Mais personne ne veut que tu partes…
-Je t’arrête tout de suite, dans cette histoire ça ne dérange que toi !
-Mais comment je vais tenir… Un an sans te voir, sans te serrer dans mes bras, sans pouvoir regarder ce corps, ces yeux verts, sans toucher ces lèvres, ces cheveux, ces mains ! Sans toi je ne suis plus rien. Reste, si tu m’aimes reste ! Reste pour moi.
-Et moi dans tout ça ? Tu y as pensé ? Ce voyage c’est mon avenir, j’ai dû travailler comme une folle toute l’année pour l’obtenir. Si tu ne peux ne pas comprendre ça, c’est que je n’ai plus rien à faire avec toi. Oui, en fait, je crois que nous n’avons plus rien à faire ensemble. Je suis désolée Connors, mais je vais mettre un terme à cette histoire.

En réalité, Hayden ne l’aimait plus depuis quelque temps, et pour cause, elle avait rencontré il y a déjà huit mois, un homme. Un jour alors qu’elle était à la bibliothèque pour réviser, ce dernier l’avait abordé. Ils avaient sympathisé et tout était allé très vite entre eux. Bien sûr, elle ne l’avait jamais dit à qui que ce soit. Elle profita donc de cette situation critique pour terminer son histoire avec Connors. Une fois que ce dernier fut parti de chez elle, elle alla rejoindre Lester, l’homme en question. Parfois, il lui arrivait de passer des semaines entières chez lui, en disant à ses proches qu’elle la passait chez une amie.

-Ah bah te voilà enfin ! Je t’attendais. Pourquoi as-tu mi si longtemps ?
-Connors était là… J’ai mis fin à notre relation, nous sommes enfin libre de faire ce que nous voulons, quand et où bon nous semble !
-Nous allons donc passer des vacances de rêve ensemble, rien que nous deux sans personne d’autre. On pourrait aller en Angleterre, ma maison de famille n’est plus occupée depuis des lustres.

Lester était un homme âgé de vingt-neuf ans, il travaillait comme layetier, un métier qui ne le passionnait pas beaucoup, sans bac, il n’avait pas eu d’autre choix que de prendre la place de son père après la mort de ce dernier.

-Mais bébé, tu sais bien que je pars demain pour la France, c’est ma première destination.
-Quoi ? Non mais attend, tu ne vas pas aller à ce voyage, maintenant que nous sommes officiellement en couple, tu ne peux pas nous séparer comme ça, juste pour un voyage scolaire.
-Ce n’est pas un voyage scolaire !!
-On s’en fiche ! Si tu parts tu ne me revois plus, c’est clair ?

Sur ce, il partit dans la salle de bains et fit couler l’eau. Hayden, elle, resta là, sur le canapé, encore toute retournée par ce qu’il venait de dire. Elle l’aimait comme jamais elle n’avait aimé quelqu’un. Pour elle, c’était l’homme de sa vie, mais elle se retrouvait là dans une situation compliquée. Pour se changer les idées, elle prépara une jolie table, fit cuire une quiche, et s’installa à table. Lester quant à lui, sortit et vint la rejoindre, ils mangèrent sans trop se regarder, sans trop parler. Finalement, la soirée se termina sensuellement.
Le lendemain quand Hayden se réveilla, au bras de son amoureux, elle se dit que c’est ce qu’elle voulait réellement en fin de compte, se réveiller avec Lester, passer ses journées avec lui. Elle conclut donc que son voyage pourrait attendre et qu’elle irait en Angleterre avec ce dernier.

-Tu es sûre ma chérie… ? Tu sais hier, je disais ça comme ça… Enfin…
-Non, c’est bon, je veux passer mes vacances avec toi, je ne dirais rien à mes parents, je vais les laisser croire que je suis en France.
-Ce que tu fais là est juste parfait ! C’est une vraie preuve d’amour. Tu sais que je t’aime hein !?
-Bien sûr que je le sais… Je t’aime tellement aussi !

Quelques jours plus tard, ils arrivèrent en Angleterre, devant la maison familiale de Lester. Elle n’était pas très grande, mais elle avait beaucoup de charme. L’entrée était composée de carreaux de marbre beige, sur les côtés, il y avait deux petits jardins carrés. Celui de gauche était constitué de petits arbustes, d’arbres nains, de papyrus qui avaient la même hauteur que la terrasse à quelques mètres au-dessus. De l’autre côté, dans le jardin de droite, on pouvait apercevoir une étendue de gazon et des arbustes sur la barrière. Les petites marches d’escalier aboutissaient directement à la porte en bois massif. En entrant à l’intérieur, on pouvait découvrir le salon et à côté, le hall qui menait à la cuisine et enfin à l’escalier qui menait au premier étage dont la rampe était en bois et les marches en marbre. Le premier étage se constituait seulement de trois chambres à coucher et deux salles de bains. C’était donc une maison gaie et chaleureuse.

-Lester … C’est vraiment joli !
- Tu trouves ?
-Mais oui, je pourrais y passer ma vie !
-Alors marions-nous !!! Et passons le reste de notre vie ensemble…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubis
Lady


Messages : 2898
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mer 15 Juil - 14:37

J'aime bien, j'attend la suite avec impatience Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Recrue timide


Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mer 15 Juil - 15:47

Le chapitre 3 ce soir ou demain matin Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubis
Lady


Messages : 2898
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mer 15 Juil - 15:55

Ok ça marche Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Recrue timide


Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Mer 15 Juil - 20:42

3.

Hayden regardait le ciel, il était près de minuit et trois jours s’étaient écoulés depuis la demande en mariage de Lester. Elle n’avait pas encore donné sa réponse. En réalité, elle était très tentée de fuir, de prendre ses jambes à son cou et de ne plus jamais revenir, mais quand elle le regardait, quand ils préparaient à manger ensemble, quand ils se promenaient, quand ils faisaient l’amour, elle se sentait tellement heureuse de vivre tous ces petits moments de bonheur avec lui. Autour d’elle tout lui paraissait insignifiant, elle était là, à des milliers de kilomètres de chez elle, avec un homme qu’elle ne connaissait que depuis sept mois, et qui venait de la demander en mariage. C’était de la folie pure…

-Ma chérie ? Que fais-tu seule comme ça dans la nuit ?
- Tu sais, je crois qu’on devrait attendre avant de se marier, je suis encore jeune, mes parents ne sont pas encore au courant de notre relation, et puis je vais tout juste commencer mes études. Tu sais, je crois qu’on devrait attendre avant de se marier, je suis encore jeune, mes parents ne sont pas encore au courant de notre relation, et puis je vais tout juste commencer mes études. Bébé, nous avons tout notre temps.

Elle s’approcha pour l’embrasser et lui dire qu’elle l’aimait. Mais il la repoussa.

-Comment peux-tu me dire que tu m’aimes alors que tu ne veux pas te marier avec moi !! Tes études ne te serviront à rien de toute manière, et tes parents ne seront plus sur cette terre un jour ou l’autre, alors pourquoi se priver d’un amour éternel comme le nôtre ? Je suis l’homme de ta vie, je le sais, je le sens à la manière dont tu me regardes, je suis l’homme qu’il te faut, dominateur mais tendre, qui peut répondre à tes attentes, financièrement par exemple ! Tu n’aurais jamais eu cette chance de passer des vacances en Angleterre dans une « chaleureuse » maison comme tu dis, avec un garçon de ton âge !
-Je sais amour… Mais je ne peux pas me marier tout de suite, je veux que mes parents soient à mes côtés durant le mariage, ainsi que toute ma famille, mes amis… Donc c’est non pour le moment, on pourrait attendre l’année prochaine ?
-Comment oses-tu me faire patienter ? Comment oses-tu mettre notre amour à rude épreuve ?? Comment !!!!????

De rage, il la poussa violemment par terre, elle resta là interloquée par cette violente dispute. Elle avait vu dans ses yeux une très grande déception, une rage immensurable… Elle se sentait fautive. Elle passa la nuit dans la chambre d’ami, et même la semaine. Il ne lui adressa pas la parole, il ne lui jeta même pas un regard. Elle passa la plus triste semaine de sa vie. Elle savait que c’était de sa faute, elle savait qu’elle devait faire le premier pas.

-Chéri… Excuse-moi, je n’aurais pas dû te dire tout ça… Je reconnais que j’ai eu tort. Je reconnais que tu es l’homme de ma vie, j’ai envie de passer le reste de ma vie avec toi, je veux tout partager avec Lester Lloyd. Je t’aime, je veux me marier avec toi.
-Tu sais, quand je me suis énervé, je disais ça comme ça… Si tu veux attendre un peu…
-Non, marions nous !!

Les jours qui suivirent, ils préparèrent la cérémonie, n’ayant pas beaucoup d’argent, ils firent quelque chose de simple. Dans une petite chapelle, ils firent mettre des roses rouges et blanches, en guise de robe elle avait pris une jupe longue blanche trouvée sur le marcher, un petit haut en dentelle, et une paire de chaussures à talon mal assorti au reste de sa tenue. Elle mettait son rouge à lèvres quand elle vit son reflet dans la glace qui se trouvait juste devant elle. Elle était radieuse, ses lèvres tintées de rouge faisaient ressortir ses dents blanches, ainsi que ses yeux verts. Il n’y aurait pas sa famille, mais Lester l’avait persuadé que le plus important était qu’ils allaient être heureux pour le restant de leur vie, et que de toute façon, un jour ou l’autre, elle allait bien devoir oublier sa famille pour en fonder une à elle. Hayden se regarda une dernière fois et sortie de la chambre pour rejoindre son mari déjà à la chapelle. Ils entrèrent, marchèrent, et se placèrent devant le prêtre. Après un long discours de rituel, ils se passèrent des bagues, simple et peu coûteuse, puis s’embrassèrent.

-Je suis vraiment désolé pour la semaine dernière. Je n’aurais pas dû te pousser. Madame Lloyd je vous aime !
-Je vous pardonne monsieur Lloyd !

Sur ces mots, elle s’approcha de lui et l’embrassa tendrement…Sur ces mots, elle s’approcha de lui et l’embrassa tendrement… Le soir, ils passèrent une nuit mouvementée et romantique.

Deux mois avaient passé, Hayden nageait dans un pur bonheur, elle était heureuse et ne regrettait pas de s’être mariée, ils avaient décidés de s’installer dans la maison familiale de Lester. Ses parents n’étaient toujours pas au courant de cette histoire, mais elle préférait attendre encore deux ou trois semaines. Aujourd’hui, elle avait d’autre préoccupation qui paraissait plus importante. En effet depuis quelques jours, elle essayait de trouver une université qui pourrait correspondre à ses attentes.

-Qu’est-ce que tu fais mon amour ?
-Je cherche une université pour mes études. C’est important si je veux avoir un métier qui paye bien…
-Ca veut dire quoi ça ? Que moi je ne sers à rien ? Que je fais un boulot de merde ?
-Mais non pas du tout, mais si on envisage d’agrandir cette maison, ou bien si nous voulons des enfants, il va falloir qu’on s’y mette ensemble financièrement, sinon ça sera juste…
-Et bah tu n’as besoin d’études pour trouver un travail, regarde-moi ! Je m’en sors très bien !
-Lester, tu as eu ce travail grâce à ton père, moi pour le moment, je suis sans parents.
-Bon que tu ne le veuilles ou non, c’est comme ça !! Tu n’iras pas à l’université ! Et puis tu dois bien avoir quelques économies de côté non ? Elles nous servirons bien à quelque chose.
-Oh non… Pas mes économies, je veux les préserver pour mes études…
-Mais tu ne feras pas d’études !!! Tu as des responsabilités maintenant, une femme mariée doit savoir faire des sacrifices. J’espère que tu as compris !

Sur ce, il partit à la cuisine. Hayden une fois de plus se disait qu’il avait raison, qu’après tout, ils étaient mariés et qu’elle devait apprendre à se priver pour lui. Pour se faire pardonner, elle mit une de ses plus belles tenues, une robe noire moulante dont le haut était fait de dentelle transparente, et mit ses chaussures noires vernies. Elle se boucla les cheveux, mit de la poudre et du blush, ainsi qu’une pointe de rouge à lèvres mi à la perfection comme toujours, et un petit peu de mascara. Elle n’avait pas besoin de s’en mettre une tonne, c’était une fille très jolie au naturel. Elle descendit les escaliers.

-Hayden … Qu’est-ce que tu es belle !
-Je voulais m’excuser pour tout à l’heure, tu as raison, je dois apprendre à faire des sacrifices pour nous, pour notre avenir…
-Tu sais tout à l’heure, je disais ça comme ça, si tu as envie de faire des études vas-y !
-C’est vrai ? Oh merci mon amour, il est vrai que je rêve de faire des études, et que tu me donnes comme ça ton accord, ça me rend vraiment heureuse.
Alors qu’elle s’attendait à ce qu’il lui envoie un sourire, il se leva et elle aperçut dans ses yeux cette rage d’il y a deux mois, quand il l’avait poussé. Il s’approcha d’elle, près, tout près…
-En fait, tu es encore plus sotte que je ne l’aurais pensé ! Bien sûr que je ne veux pas ! Tu resteras à la maison, tu me donneras tes économies et tu te la fermeras, tu es vraiment une petite égoïste pourrie gâtée !

Sur ces mots, il leva la main et la frappa violemment, si fort qu’elle se cogna sur l’étagère qui se trouvait à sa droite. Elle le regarda, par terre sans rien comprendre à ce qu’il c’était passé. Son mascara coulait à cause des larmes causées par la douleur du coup, son rouge à lèvres était recouvert par le sang, et cet air radieux qu’elle avait il y a quelques secondes avait disparu…


Voilà le chapitre trois.Embarassed  
BISOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubis
Lady


Messages : 2898
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Jeu 16 Juil - 18:23

Il est très noir ce chapitre. Hâte de savoir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le voyage d'une femme battue   Aujourd'hui à 4:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Le voyage d'une femme battue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
So-Pretty 2.0 :: So Random :: Vos créations-
Sauter vers: